top of page

Série - #2 “Agir en primitif et prévoir en stratège.” Quels futurs possibles pour l’Afrique ?

Série - Quel avenir pour l’Afrique ? Prospective d’un continent aux richesses et défis pluriels.


Photo de Sindre Strøm provenant de Pexels


#2 - “Agir en primitif et prévoir en stratège.” Quels futurs possibles pour l’Afrique ?


Alors que le continent se développe sur le marché international dans une logique mortifère d'exploitation des richesses et que la croissance démographique exponentielle pointe l’Urgence africain,quels scénarios sont envisageables pour l’avenir de l’Afrique ? Dr Sall, sociologue et directeur de l'Institut des futurs africains, nous livre ses conclusions.


Business as usual


Le premier scénario envisagé par le sociologue s'inscrit dans ce que le continent connait déjà. L’Afrique reste ainsi assujettie à une économie de rente où la logique mercantile prime. Dans ce scénario, le développement économique de l’Afrique s’apparentant au système actuel et les défis sociaux sont grandissant. L’économie africaine demeure peu productive et l'insertion dans l'économie mondiale ne s'est guère améliorée. L'Économie africaine subit les perturbations sociales du XXIème siècle avec l’évolution grandissante de l'individualisme. Toutefois, les soupapes de sécurité que nous connaissons actuellement subsistent et permettent un maintien de la paix garantissant une relative harmonie sur le continent.


L’Afrique devient zone de non droit


Selon l’expert, un scénario plus sombre doit être envisagé. Dans cette projection, le continent est en proie à des seigneurs de guerre et les grands principes de gouvernance établis ne sont plus respectés laissant place à une situation sanitaire catastrophique. Ces deux facteurs cumulés engendrent inévitablement des déplacements internes de populations importants. Dès lors, un défi migratoire plus conséquent que celui que nous connaissons aujourd’hui serait à envisager. Selon l’expert, ce scénario ne peut être écarté des prospectives.


Renouvellement politique et productivisme


Le troisième scénario laisse se dessiner une nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques en rupture avec l'actuelle génération selon l’expert. Dans cette analyse, le continent connaît un renouvellement du personnel politique et du monde des affaires. L’Afrique porte des valeurs productivistes fortes et n’est plus simple exportatrice de matière première. Ce modèle prévoit que l'Économie africaine sorte de l'économie de rente néanmoins en dépit d’un développement durable. L’expert envisage un corruption généralisée sur le territoire entraînant des tensions au sein des sociétés. Enfin, le sociologue met en garde dans ce modèle de futur sur le développement de la fragilisation des tissus sociaux que nous connaissons à ce jour, couplée à une montée de l’individualisme.


L'Économie et le Sociale s'équilibrent


Le continent africain peut aussi devenir un espace dans lequel se développe de nouvelles valeurs, plus respectueuses de l’humain et de l’environnement. L’Afrique laisse désormais derrière elle certains principes traditionnels jugés inégalitaires.

Alors que l’éducation est aujourd’hui un enjeu central pour le développement du territoire, il est envisageable que le continent décide d’investir massivement dans la formation et l’information des peuples. Selon Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, les nouvelles technologies sont un levier essentiel pour relever ce défi face à une croissance démographique grandissante et des infrastructures scolaires insuffisantes. Cependant, Dr Sall souligne qu’un bon niveau de santé des populations reste un préalable à une instruction et une éducation solides.

Enfin, selon lui, “Les Etats africains sont devenus trop grands pour les petits problèmes et trop petits pour les grands problèmes.” Le continent peut toutefois espérer que la décentralisation devienne une réalité et permette de combler les lacunes de systèmes trop centralisés aujourd’hui.


L’Afrique de demain aura sans doute à régler de nombreux défis afin d’inscrire le continent dans un développement qui profite en premier lieu aux populations. Pour de nombreux spécialistes, le territoire dispose d'immenses richesses encore inexploitées et peut jouir des ressources nécessaires pour répondre à un nouveau paradigme de croissance plus durable.

Dans l’épisode #3 de cette série, nous verrons quelles solutions peuvent être envisagées pour faire de l’Afrique un continent pacifié et prospère.



Pour aller plus loin :

-Conférence de l'Université populaire du Quai Branly : “Prospective : Quels futurs pour l’Afrique ?”, 24 mars 2021 https://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/universite-populaire/details-de-levenement/e/prospective-quels-futurs-pour-lafrique-38986/

-Revue Cairn, Snanoudj, Guy. « Demain l’Afrique », Après-demain, vol. n ° 31-32, nf, no. 3-4, 2014, pp. 3-4, https://www.cairn.info/revue-apres-demain-2014-3-page-3.htm




7 views0 comments

Comments


bottom of page